20°
Aujourd'hui
picto-temps
Soleil
Accessibilité
a A
Rechercher sur le site
  • Fontaine rue de la Libération
    Une des fontaines du village
  • Entrée village coté Bertrichamps
    Entrée du village depuis Bertrichamps
  • Croix de mission + Église
    Croix de mission
  • Maison en Pierre chez Colin rue d'Alscace
    Maison en gré rose des Vosges
  • Intérieur de l'Église
    L'église du village
  • Allée des pommiers
    Allée des pommiers

L'abbaye de SENONES

ABBAYE DE SENONES

Gondelbert, en 640, n'imagine pas que son monastère sera jusqu'à la Révolution Française une puissante abbaye bénédictine lorraine, convoitée par rois, comtes et évêques. 
On peut encore aujourd'hui se promener dans les grandes cours, le cloître, les jardins et admirer l'escalier d'honneur, le palais abbatial et l'immense bibliothèque de ce bel ensemble architectural du XVIIIe siècle. 

Au coeur de la ville, l'abbaye de Senones se découvre toute l'année, seul ou accompagné. Des documents de visites pour petits et grands sont disponibles à l'Office de Tourisme du Pays des Abbayes.

Des visites guidées sont proposées pendant les vacances scolaires chaque jeudi à 10h, ainsi que le 2ème et 4ème samedis de chaque mois, d'avril à octobre. Uniquement sur inscription à l'Office de Tourisme du Pays des Abbayes : 03 29 57 91 03. Visites guidées pour groupes sur RV. 
 

HISTOIRE DE LA PRINCIPAUTÉ DE SALM SALM

En 1751 naît la Principauté de Salm Salm, une histoire commencée voilà 1000 ans...
En effet, les comtes puis les Princes de Salm doivent leur installation dans cette région à cette abbaye bénédictine dont ils sont nommés protecteur. 
Pour ancrer la famille des Salm sur le territoire vosgien, Henri III, comte de Salm et petit fils de Hermann, fait bâtir au début du XIIIème siècle, sur les hauteurs des possessions de l'abbaye de Senones, le château de Salm qui domine la vallée de la Bruche.
Au fil des siècles, un conflit s'installe entre les moines de l'abbaye et les comtes de Salm. Cette longue lutte mènera à un coup d'état par Jean IX et Frédéric le 29 septembre 1571. Ils se font reconnaître comme les nouveaux seigneurs du val de Senones. 
Jean IX meurt sans descendant. C'est sa nièce Christine, épouse du Duc de Lorraine, qui hérite de ses biens.
A sa conversion au catholicisme, Philippe Othon, le fils de Frédéric obtient le titre de Prince d'Empire par Ferdinand II.
Ainsi, au début du 17ème siècle, le territoire possédé par les Ducs de Lorraine reste Comté de Salm, celui de Philippe Othon devient Principauté de Salm. Les différentes branches de la famille continuent d'administrer ce territoire en indivision.

En 1719, Nicolas-Léopold Prince de Salm épouse sa cousine Dorothée Princesse de Salm et crée la dynastie des Salm-Salm.

En 1735, François III, duc de Lorraine, veut épouser Marie-Thérèse de Habsbourg. Louis XV voit d'un très mauvais oeil une union qui risquerait de rapprocher la Lorraine de l'Empire germanique. Les conventions de Vienne lui font échanger la Lorraine contre le Grand-Duché de Toscane. Louis XV donne la Lorraine en viager à son beau-père Stanislas Leszczynski, roi déchu de Pologne. Il est convenu qu'à la mort de Stanislas, la Lorraine revienne à la France.
Nicolas-Léopold, Prince de Salm-Salm craint que son territoire ne soit intégré au royaume de France. Il négocie avec les représentants de Louis XV et de Stanislas pour sortir de l'indivision et signe, le 21 décembre, le traité de 1751 qui voit la création de la Principauté de Salm-Salm, état indépendant.
Trois princes de Salm-Salm font de Senones leur capitale et y construisent châteaux et hôtels particuliers : : Nicolas Léopold (1701-1770), Louis Charles Othon (1721-1778), Constantin Alexandre (1762-1828).

LA RÉVOLUTION FRANÇAISE
1789... la Révolution Française éclate. Les Principautois, bien que vivant dans un état indépendant ou le travail est assuré, où le poids des impôts est plus bas qu'en France, remettent en cause dans les cahiers de Doléances, autoritarisme de son Chancelier trop germanophone. Constantin Alexandre décide d'accéder aux demandes des habitants. Il quitte Senones en 1791 avec une partie de ses oeuvres d'art. La France, en guerre avec toute l'Europe, interdit tout commerce avec l'étranger sous peine de mort. 

Privés de nourriture et de ravitaillement et face à la famine qui menace, les habitants de la Principauté, envoient deux députés négocier un traité de commerce avec la Convention Nationale. Après un premier échec en février 1793, une Assemblée Générale mandate deux députés pour négocier un accord politique avec la République Française. Le 02 mars 1793, la Principauté est annexée par la République Française, réunie au département des Vosges.
Les châteaux et domaines princiers sont vendus comme biens nationaux. Le prince Constantin Alexandre avait quitté la Principauté. Le reste des collections princières seront transférées à Épinal à la bibliothèque et au musée départemental créé pour accueillir ce patrimoine. 
 

CHATEAUX DES PRINCES ET CENTRE HISTORIQUE DE SENONES

Senones fut la capitale d'un état indépendant jusque 1793 " La Principauté de Salm Salm". A découvrir les vestiges du château de Salm, les châteaux des Princes à Senones, et les anciennes demeures princières. Des visites guidées sont possibles, se renseigner à l'Office de Tourisme du Pays des Abbayes : 03 29 57 91 03.
 

CLOITRE DE L'ABBAYE DE SENONES 

La sérénité est toujours présente dans cet ensemble d'arcades en grés rose, malgré la disparition d'une partie du cloître lors de la destruction de l'église abbatiale.

Les deux ailes restantes du cloître abritaient des chambres d'hôtes et la cuisine et le réfectoire de l'abbaye (occupés aujourd'hui par le hall du magasin Ecotex).
 

BIBLIOTHEQUE DE L'ABBAYE DE SENONES 

 

La bibliothèque de l'abbaye de Senones compilée par dom Calmet au XVIIe siècle était réputée dans l'Europe entière, et fréquentée par des écrivains et philosophes. Parmi les invités : un certain Voltaire en 1754.

Cet espace a accueilli 15000 ouvrages... 
 

COUR D'ENTREE DE L'ABBAYE

Après avoir franchi le mur de séparation entre l'abbaye et le reste de la ville, le visiteur pénétrait dans la cour d'entrée de l'abbaye. Il franchissait le ruisseau Couradé. Face à lui : le palais abbatial et l'hostellerie, sur sa droite : le moulin et des bâtiments agricoles, sur sa gauche : l'église abbatiale et la porte d'entrée du monastère.
Aujourd'hui elle porte le nom du plus célèbre abbé de Senones : dom Calmet.
 

GRANDE COUR DE L'ABBAYE DE SENONES

Un passage vous mène aujourd'hui à la grande cour de l'abbaye, autour de 4 bâtiments. Le rez de chaussée de la partie ouest du cloître abritait des chambres d'hôtes, le premier étage les cellules des moines. La grande bibliothèque ferme le côté sud de la cour. Au nord, un autre bâtiment agricole. Un autre bâtiment, construit pendant la période industrielle, abrite aujourd'hui la salle des fêtes de Senones.
 

L'EGLISE DE SENONES

L'église actuelle n'est pas l'église abbatiale. Cette construction remplace l'un des côtés du cloître. Le clocher est la partie la plus ancienne de l'abbaye : son élévation remonte au 12ème siècle. L'église abrite le tombeau monumental de Dom Calmet dans une chapelle aménagée par le Baron Seillière.
 

PALAIS ABBATIAL DE SENONES

L'abbaye de Senones a aujourd'hui conservée la quasi totalité des ses bâtiments abbatiaux. Le palais abbatial, à l'époque des moines, abritait les appartements de l'abbé ainsi que la salle de réception. A l'époque industrielle, les bâtimentsIls furent transformés en logements des directeurs de l'usine. Aujourd'hui, le palais abbatial est en partie rénové et peut accueillir des séminaires.

 

INFORMATIONS

Office deTourisme du Pays des Abbayes
Centre ville
88210 SENONES
03 29 57 91 03



Texte et photos issues du site internet suivant : 
www.paysdesabbayes.com

 

Informations pratiquesBlason Thiaville-sur-Meurthe
Adresse
Mairie de Thiaville-sur-Meurthe1 rue de la Gare54120 Thiaville-sur-Meurthe
Téléphone
+33 3 83 71 41 73
Fax
+33 3 83 71 42 71
Horaires d'ouverture
Lundi, Mardi, Jeudi, et Vendredi de 9h à 12h
Mardi et Vendredi de 18h à 19h
 
Retour haut